Lettre d'info

Février 2022

Ni despotisme ni terrorisme. Nous voulons le progrès en pente douce.
Victor Hugo

Madame, Monsieur, chers compatriotes,
Le souhait de Victor Hugo fait toujours de nombreux adeptes. L’époque où il vivait, comme la nôtre, n’était pourtant pas un long fleuve tranquille! De nos jours les conflits sont aussi légion: le conflit russo-ukrainien, le Mali, l’Afghanistan, le terrorisme islamique… pour n’en citer que quelques-uns. Pour couronner le tout, le Coronavirus est encore en embuscade…

Il faut pourtant garder son optimisme et avoir en mémoire que malgré leurs défauts les démocraties occidentales nous laissent une grande liberté d’agir et de penser. C’est un privilège dont l’homme ne mesure souvent l’importance qu’après l’avoir perdu.
La France va avoir dans les prochains mois des enjeux électoraux importants qui seront décisifs pour les orientations futures de notre pays.
Pour les Français de l’étranger, vu les distances, il est beaucoup plus compliqué de glisser un bulletin dans l’urne que pour nos compatriotes de France. Ils n’en ont que plus de mérite. Pour que ce ne soit pas, aux prochains scrutins, l’abstention qui gagne, je détaille dans ma lettre les différentes possibilités de vote aux scrutins présidentiel et législatif du printemps.

Depuis fin 2019 tous les résidents européens en Allemagne peuvent faire une demande de e-carte allemande afin de prouver leur identité.

L’élection présidentielle vue par les Français de l’étranger

L’Observatoire de l’expatriation de la Banque Transatlantique effectue chaque année une enquête auprès des Français de l’étranger – en partenariat avec l’Union des Français de l’étranger (UFE) et l’institut de sondage Opinionway – sur un sujet d’actualité. Cette année le questionnaire portait sur l’élection présidentielle*.
On apprend que nos compatriotes à l’étranger manifestent un fort intérêt pour l’élection présidentielle: 84% des sondés déclarent avoir l’intention de participer au 1er tour de scrutin et 82% au 2e tour, des intentions de vote nettement supérieures à la moyenne nationale. 23% soulignent malgré tout comme un frein à la participation les difficultés à se rendre dans un bureau de vote. Si 78% des sondés se disent intéressés par la campagne présidentielle et même 38% très intéressés, il existe un bémol à leur enthousiasme. Ils regrettent la faible prise en compte de leurs préoccupations dans le débat: 86% ont le sentiment que leur situation est insuffisamment abordée dans le programme des candidats déclarés à l’heure de l’enquête. Pour eux, les trois enjeux décisifs de cette élection sont l’environnement (58%), la protection sociale (54%), l’éducation et la formation (49%). Il faut ajouter les propositions en faveur de la construction européenne et celles relatives aux inégalités sociales (43%).
Ces résultats sont à mettre en perspective avec le fait que sur 300.000 personnes contactées, 10.000 ont répondu au questionnaire.
Consulter la synthèse
Voir l’infographie
Voir la vidéo de présentation des résultats globaux

*Enquête menée du 5 au 16 janvier 2022 auprès de Français vivant à l’étranger.

Participer aux élections présidentielle et législatives


– L’élection présidentielle aura lieu les dimanches 10 et 24 avril 2022. Date limite d’inscription sur la liste électorale consulaire le 4 mars 2022.

– Les élections législatives auront lieu les dimanches 5 et 19 juin 2022. Date limite d’inscription sur la liste électorale consulaire le 29 avril 2022.

  • Pour l’élection présidentielle, seul le vote à l’urne ou par procuration est autorisé. L’établissement d’une procuration peut s’effectuer auprès du consulat ou lors d’une tournée consulaire organisée à cet effet. Voir les dates et lieux des tournées consulaires en Allemagne du Sud.
  • Pour les élections législatives, le vote peut avoir lieu à l’urne, par procuration, par internet ou par correspondance.

Tout savoir sur le vote à ces deux élections
Inscription sur la liste électorale consulaire, vérification/modification des données personnelles, comment établir une procuration, les différentes modalités du vote.

Actualités…

> Réforme à l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE): déposée par la sénatrice des Français de l’étranger (LREM) Samantha Cazebonne et adoptée définitivement par l’Assemblée nationale le 16 février dernier, la proposition de loi visant à faire évoluer la gouvernance de l’Agence pour l’enseignement français à l’étranger et à créer les instituts régionaux de formation a pour objet:
1/ d’assurer une meilleure représentation des familles et des anciens élèves au sein du conseil d’administration de l’Agence;
2/ de confier à l’Agence le soin de gérer les instituts régionaux de formation situés à l’étranger qui assurent la formation des personnels des établissements d’enseignement français à l’étranger et des établissements des systèmes éducatifs étrangers.
En savoir plus

> L’Assemblée des Français de l’étranger se réunira à Paris du 14 au 18 mars, mi en présentiel mi par visioconférence. Après le renouvellement de ses membres en décembre dernier, les commissions se sont constituées et elles vont entamer leurs travaux. Je suis membre de la commission des Finances, du budget et de la fiscalité.

> Élection à la Caisse des Français de l’étranger (CFE): le mandat des quinze administrateurs de la CFE – qui est la caisse de sécurité sociale des Français expatriés – représentant les assurés, et de leurs suppléants, ainsi que le mandat des trois administrateurs représentant l’Assemblée des Français de l’étranger, seront renouvelés le jeudi 17 mars 2022. La CFE assure aussi bien les personnes physiques que les entreprises.
En savoir plus

Lettre Février 2022 (version e-mailing)