Lettre d'info

Février 2021

By 5. Februar 2021September 13th, 2021No Comments

Editorial

Mais l’isolement n’est pas possible en temps d’élections, pas plus que la solitude au milieu d’un champ de bataille.
Victor Hugo

Madame, Monsieur, chers compatriotes,

Malgré la pandémie, les élections des conseillers des Français de l’étranger, nouvelle appellation des consulaires consulaires, devraient se tenir du 21 au 26 mai par internet et le 30 mai à l’urne avec un nombre réduit de centres de vote. Comme l’a fait remarquer le Conseil scientifique hexagonal, la situation n’est pas la même partout et personne ne peut préjuger de ce qu’elle sera fin mai dans tous les pays du monde. C’est pourquoi des aménagements sont déjà prévus pour l’élection. Il s’agira:

  • D’une part de privilégier au maximum la localisation des bureaux de vote dans des locaux diplomatiques et consulaires, pour faciliter l’obtention des autorisations des autorités locales; le nombre de bureaux de vote sera donc réduit et certains centres de vote habituels hors des locaux diplomatiques (lycées, écoles) ne pourront sans doute pas être ouverts. Cela signifie que chaque électeur doit rapidement vérifier auprès du consulat qu’il pourra voter par internet et que celui-ci dispose bien de son mail valide (en lien ci-contre).
  • D’autre part d’anticiper les conséquences à prévoir dans certaines circonscriptions en particulier les modalités de prolongation du mandat des conseillers des Français de l’étranger, des délégués consulaires et des conseillers à l’Assemblée des Français de l’étranger dans les circonscriptions où le vote ne serait pas possible en mai 2021. La publication du décret de tenue des élections est imminente.

Peut-on voyager actuellement ?

1° Les frontières intérieures à l’Espace européen restent ouvertes sous conditions de contrôle sanitaire (le Royaume Uni est exclu de cet espace, il est un pays tiers). La sortie du territoire français à destination d’un pays de l’Espace européen ne fait l’objet d’aucune restriction sauf à respecter les horaires du couvre-feu pour se déplacer (6h du matin à 18h); par contre il faudra se renseigner sur les conditions d’entrée dans le pays de destination.
2° Les frontières extérieures à l’Espace européen (pays tiers) sont fermées sauf motif impérieux d’ordre personnel ou familial, motif de santé relevant de l’urgence ou motif professionnel ne pouvant être différé (décret n°2021-99 du 30 janvier 2021 en lien ci-contre). Cela inclut les personnes de nationalité étrangère et française.

3° A destination et en provenance des territoires ultra-marins, les voyages doivent être motivés par un motif impérieux (informations en lien ci-contre).

Obligations à l’arrivée en France:

  • Test PCR: tout voyageur de plus de 11 ans venant en France en provenance d’un pays de l’Espace européen ou d’un pays tiers devra présenter un test PCR négatif à la Covid-19 réalisé 72 heures avant le départ, et ce quel que soit le mode de transport (aérien, maritime ou terrestre). Les transporteurs routiers, les travailleurs frontaliers et les résidents des bassins de vie frontaliers dans un rayon de 30 km autour de leur domicile en sont exemptés.
    En cas d’impossibilité de réaliser dans le pays de départ un examen biologique de dépistage virologique (RT-PCR), le voyageur a la possibilité de solliciter de l’ambassade ou du consulat de France un document spécifique dénommé „Dispense de test PCR“, sous réserve d’un motif impérieux de voyage et de l’acceptation préalable d’un test de dépistage virologique permettant la détection du SARS-CoV-2 (test antigénique) à l’arrivée, d’un isolement de 7 jours dans l’un des établissements désignés par les autorités françaises et sur présentation d’un justificatif de réservation, d’un examen biologique de dépistage virologique RT-PCR à l’issue de cet isolement.
  • Déclaration sur l’honneur attestant l’absence de symptôme d’infection à la Covid-19, ne pas avoir été cas contact les quatorze jours précédant le voyage et enfin pour le voyageur de plus de 11 ans qu’il accepte qu’un test ou un examen biologique de dépistage virologique de détection du SARS-CoV-2 puisse être réalisé à son arrivée sur le territoire national (modèles d’attestation en lien ci-contre).
  • Les motifs impérieux: pour tout voyageur en provenance ou à destination d’un pays tiers ou d’un territoire ultra-marin, une liste indicative des motifs impérieux exigés a été dressée par le ministère de l’Intérieur et annexée aux diverses attestations (voir en lien ci-contre). L’appréciation du caractère impérieux et de la pertinence des documents justificatifs relève in fine de la police aux frontières s’agissant de la sortie du territoire. Parmi les motifs impérieux: décès d’un membre de la famille directe, garde d’enfants du parent investi de l’autorité parentale, convocation judiciaire ou administrative, impossibilité légale ou économique de rester sur le territoire, étudiant en cycle d’études, urgence médicale vitale, mission professionnelle indispensable, professionnel de santé concourant à la lutte contre la Covid-19, sportifs professionnels de haut niveau…
  • Conditions d’entrée en Allemagne: application du régime de circulation commun à l’Espace européen, mais des conditions sanitaires qui peuvent être différentes selon le pays de provenance (à risque, haut risque, dont fait partie la France) et le Land (Bavière notamment). En outre tout voyageur se rendant en Allemagne devra remplir le formulaire d’enregistrement en ligne d’entrée sur le territoire (formulaire en lien ci-contre), présenter un test de dépistage Covid-19 négatif réalisé 48h avant l’arrivée et au plus tard 48h après l’entrée et effectuer une quarantaine de 10 jours sur place (voir toutes les conditions exigeantes d’entrée en lien ci-contre).
    Par ailleurs, l’Allemagne a fermé dimanche 14 février certaines de ses frontières avec la République tchèque et le Tyrol autrichien, pour tenter de contenir la propagation du virus. „Les personnes qui ne font pas partie des quelques exceptions autorisées ne pourront pas entrer“ sur le territoire allemand, a prévenu le ministre de l’Intérieur Horst Seehofer. Une situation à suivre…

Erasmus +, pour la mobilité des jeunes

Erasmus+ est le programme européen en faveur de l’éducation, de la formation, de la jeunesse et du sport. Il permet aux étudiants, apprentis, demandeurs d’emploi de profiter d’une expérience de mobilité dans un pays étranger et de décrocher un job grâce à de nouvelles compétences mises en valeur dans le CV Europass (en lien ci-contre).

Les Français et les Allemands sont les plus férus du programme, suivis des Espagnols et des Italiens. Plus de cinq millions de jeunes en ont bénéficié entre 2016 et 2020, et le succès ne se dément pas malgré le Brexit, le Royaume Uni – pays le plus prisé – n’ayant pas souhaité se maintenir. Parmi les 33 pays de destination, d’autres pays anglophones vont prendre le relai, l’Irlande au premier rang et les pays scandinaves. L’Espagne également fait l’objet de beaucoup de demandes.

En décembre dernier, les Européens se sont mis d’accord sur une enveloppe de 23,4 milliards d’euros pour la période 2021-2027, soit 80% d’augmentation par rapport au programme précédent (2014-2020). L’objectif est d’atteindre les dix millions de mobilités européennes en seulement sept ans, soit autant que les trente dernières années.

Erasmus+ repose sur certains principes: reconnaissance des périodes d’études et des diplômes, octroi d’aides financières et d’hébergement ainsi que simplification des démarches administratives (inscription dans l’université d’accueil). Le volet sport a été introduit plus récemment élargissant ainsi les domaines de mobilité, ce qui était indispensable.

Focus sur la France et l’Allemagne:

  • Réaliser un Erasmus+ en France (voir informations et programmes en lien ci-contre).
  • Réaliser un Erasmus+ en Allemagne (voir informations et programmes en lien ci-contre).

Tous les pays éligibles au programme (en lien ci-contre).

Actualités…

  • La vaccination en Allemagne: la situation sanitaire semble s’améliorer à la suite des mesures prises par le gouvernement et la perspective de la montée en puissance de la vaccination est une bonne nouvelle. Dans le Bade-Wurtemberg, par exemple, l’organisme de gestion des médecins a officialisé le 26 février que les personnes de 18 à 64 ans pouvaient désormais bénéficier du vaccin Astra-Zeneca dans les vaccinodromes après s’être inscrites par internet (en lien ci-contre) ou par téléphone au 116117.
    En Bavière, pour se faire vacciner il faut s’enregistrer sur le site impfzentren.bayern (en lien ci-contre).
  • Forum professionnel virtuel pour les anciens élèves des lycées français dans le monde, les 12 et 13 mars 2021:
    L’Union-ALFM, association qui promeut les liens d’amitié et de solidarité entre les anciens élèves des établissements français à l’étranger organise sur deux jours, en partenariat avec TV5 monde et l’Union des Français de l’étranger, des rencontres professionnelles virtuelles avec une trentaine d’entreprises francophones et internationales, 4 conférences en ligne où Alumni, institutionnels, entrepreneurs et recruteurs apportent leurs pistes de réflexion et solutions autour du thème „Covid-19, comment sortir de la crise ?“.
  • Thèmes des tables-rondes:
    1/ Doper son employabilité en temps de Covid-19
    2/ Les atouts des francophones dans le monde des affaires
    3/ Covid-19, quelles opportunités pour l’emploi
    4/ Après la Pandémie, quels nouveaux usages et organisation du travail.

Le 13 mars sera remis en direct du forum le prix de l’engagement à un(e) ancien(e) élève.

En savoir plus sur le forum (en lien ci-contre).
Demandes d’information: forum@union-alfm.fr